portrait événementiel d'une femme aux cheveux rouges pendant un événement, par Emmanuel Gutman photographe à Lyon
Emmanuel Gutman
Emmanuel Gutman

3 conseils pour améliorer vos photos de portrait événementiel

En cherchant des prestations dans le monde de l’événementiel, j’ai réalisé comme certaines connaissances étaient essentielles : il m’est arrivé, à mes débuts, de prendre part à des soirée en tant que photographe, tout en manquant cruellement de connaissances sur comment faire du portrait événementiel. Bien sûr, c’était là l’occasion de m’essayer à cet art, de m’améliorer, de mettre mes essais et mes connaissances à contribution et à l’oeuvre. Mais le rendu a été pendant un temps très moyen, du fait de mon manque de connaissance. C’est pourquoi je vous donne aujourd’hui trois conseils précieux pour améliorer vos portraits événementiels !

Portrait événementiel et cadrage : comment bien raconter votre histoire

Avant d’appuyer sur le déclencheur, il est bon de réfléchir à ce que vous voulez montrer. Ce que le « lecteur » de l’image verra en premier, sur quoi il devra se concentrer. S’agit-il d’un visage ? D’un instrument ? D’un gâteau d’anniversaire, ou d’une partie d’un corps qui applaudit ? D’un morceau de papier pour un discours de mariage ? Pensez donc bien aux lignes de force de l’image en suivant la règle des tiers : depuis votre appareil vous pouvez faire apparaître ces 4 lignes, deux horizontales et deux verticales. A chaque intersection se trouvent les points de force, ceux vers lesquels les yeux sont le plus rapidement dirigés. Si vous vouliez mettre en évidence un élément de votre cadrage, je vous conseille de le poser sur un de ces points.

Pour aller plus loin, le cadrage dépasse selon moi le plan X / Y, pour se placer dans un vrai repère en trois dimensions. Dans cette idée de perspective et de mise en avant d’éléments, vous devez prendre en compte cet élément. Pour le dire simplement : ce qui est important devra rester net, et le reste de l’image pourra être (plus ou moins) flou, selon votre goût et votre style. Attention à ne pas trop appuyer cet effet : en commençant vous voudrez créer le Bokeh le plus fort possible, ce qui n’est pas toujours nécessaire. Utilisez cette technique avec parcimonie !

Une fille qui prie avec une coiffure en corne, photographie par Emmanuel Gutman qui a su gérer ses ISO en photo

Portrait événementiel et lumière : maîtrisez votre environnement !

En soirée en boîte de nuit, dans un anniversaire en salle, pour un événement d’entreprise en extérieur, pour une soirée de gala … Il existe de très nombreuses situations où vous pourrez faire du portrait événementiel. Vous devez donc être prêt à affronter toutes les circonstances. Pour cela, vous devez comprendre comment votre appareil réagit à la lumière, et comment adapter les paramètres de votre boîtier photo à la situation actuelle. Comment sont les ambiances, faut il changer la balance des blancs ? La salle est-elle sombre, devrez-vous augmenter la sensibilité ISO de votre capteur ? L’objectif que vous choisirez lors de votre prestation de photographe professionnel ouvrera-t-il suffisemment, pour vous laisser assez de liberté dans le choix des paramètres. Y a-t-il beaucoup de mouvement de l’anniversaire, ou le moment du mariage que vous couvrez, au point de devoir augmenter la vitesse d’obturation de votre appareil photo.
Je mets à disposition plusieurs articles qui expliquent de manière didactique comment gérer l’aspect technique. Et il existe sur Youtube et Google de dizaines de sites et de tutoriels pour vous aider dans votre formation. Mais surtout : expérimentez ! Restez chez vous à photographier des objets (j’ai beaucoup utilisé des legos à mes débuts), sortez dehors pour reproduire aussi fidèlement que possible les arbres et la chaleur de l’image. Essayez plusieurs objectifs pour comprendre comment tout cela fonctionne, mais aussi comment vous fonctionnez. Apprenez et définissez progressivement votre style !

Avantagez les prises de vue naturelles

Oui, nombreux sont les invités et participants qui vous demanderont de les prendre en photo. Une fois, deux fois, trois fois … Et oui vous devez vous plier à leur demande, c’est aussi l’une des raisons de votre venue. Mais dans des temps plus « libres », je vous conseille vivement de vous balader autour de la salle, de roder silencieusement autour des convives. D’observer de vos propres yeux les scènes de discussions, et de capturer les émotions naturelles des participants. Ce que les anglais appellent couramment des « candids », ces images de gens dans leur état naturel, vous apportera souvent plus de crédits que de photographier deux amis qui se font des grimaces ! Pendant un event où la foule est concentrée sur un point, passez justement plus de temps sur les convives : à l’écoute, attentifs, rieurs ou pleins d’émotions, ce sont ces photos qui pourront faire la différence !

Attention tout de même, n’utilisez pas cette technique à tort et à travers : évitez à tout prix les convives qui mangent, vous n’obtiendrez que rarement de bons clichés !

Une fille qui fume prise en photo au Parc de la Tête d'Or, par le photographe de Lyon