Une modèle pose pour le photographe de Lyon Emmanuel Gutman
Emmanuel Gutman
Emmanuel Gutman

Comment progresser en photographie
de manière autodidacte ?

Le métier de photographe et la pratique d’activité artistique en général s’est davantage démocratisé. Au fil des années, il est devenu de plus en plus accessible de pratiquer la danse, la peinture, la chanson…
De plus, pratiquer une activité artistique à plein temps s’est totalement démocratisé : les parcours d’études, formations, cours etc favorisent l’initiation à plusieurs formes d’art. L’accès à ses métiers est donc devenu beaucoup plus simple.
La technologie y est pour beaucoup : les émissions de télé ayant pour but de révéler des talents se multiplient, les réseaux sociaux permettent de rendre célèbre en un éclair…
Ces derniers sont un véritable tremplin aujourd’hui, que ce soit dans l’acquisition des connaissances ou dans le partage du travail. Nombreux sont donc ceux qui se lancent sans passer par un enseignement théorique ni pratique.
Est-il vraiment encore nécessaire de passer par la case “cours” ? Selon moi, je pense que l’on peut apprendre seul, de manière autodidacte et même progresser en photographie  !

Progresser en photographie de manière autodidacte 

 
Jeune fille prise en photo par le photographe Emmanuel Gutman qui a progresser en photographie

Progresser en photographie seul : c’est le cas de mon expérience en tant que photographe. Déjà un adepte d’apprendre par soi même pour plusieurs activités, la photo n’en fait pas l’exception. J’ai commencé la photographie en 2017 lors de mon année à Birmingham, sans réelle expérience et sans matériel non plus. Au fil des clichés, on affine son regard artistique, sa technique, sa façon de photographier… 

Selon moi, un matériel très onéreux n’est pas forcément nécessaire dans l’apprentissage, ni même dans la progression. Même si un appareil plus cher vous offre peut être plus de possibilités, mais vous pouvez tout à fait évoluer sans dépenser.  

Tout improviser au début mène à de nombreuses erreurs, qui selon moi sont bénéfiques. C’est d’ailleurs une étape du processus de l’apprentissage par laquelle nous sommes quasiment obligés de passer. Et oui, c’est en s’entraînant qu’on se rend compte de ce qu’on aime et ce qu’on aime pas, quel angle est plus joli, quel réglages sur l’appareil…

 

Concernant les logiciels de retouches d’images, je pense qu’il est difficile mais pas impossible d’apprendre à les maîtriser de A à Z sans aucunes connaissances. Certains sont très complets et si denses qu’il serait compliqué d’envisager de commencer seul. Bien sûr, une fois que quelques bases sont maîtrisées, c’est aussi en pratiquant que certaines manipulations viennent plus naturellement. 

Les outils  

Aujourd’hui, les outils sont tellement nombreux qu’apprendre par soi même n’a presque plus rien d’un défi. Avec des réseaux comme Youtube qui proposent des videos gratuites, vous trouverez de nombreux photographes dévoilant quelques-unes de leurs techniques, des conseils, des tutos… Sur Youtube, vous trouverez forcément chaussures à votre pied.Surtout concernant la retouche photos où des milliers de tutoriels existent sur l’utilisation de la suite Adobe ou d’autres logiciels de retouches.

De nombreux blogs de photographies existent aussi où chacun témoigne de son expérience, donne des conseils et astuces. Prenez ces blogs comme une forme d’enseignement : certains racontent des erreurs qu’ils ont faites et à ne pas reproduire qui peut s’avérer être un vrai gain de temps pour vous. 

 

 Si vous souhaitez aller plus loin, plusieurs plateformes proposent des formations gratuites ou payantes. Je ne considère pas ces plateformes comme des cours à proprement parler puisque finalement, personne ne peut corriger nos erreurs. Le but est simplement d’exposer les connaissances à avoir et à vous d’en faire bon usage !
Les réseaux sociaux jouent un grand rôle dans la photographie de manière autodidacte. Déjà car cela vous permet d’exposer vos photographies, mais aussi car c’est une manière de se faire connaître rapidement et au plus grand nombre. Pour un photographe, une page Instagram est une sorte de carte de visite : tout passe par la plateforme. Le contact, la mise en avant de notre travail, le recrutement de modèles, de partenaires…
C’est donc beaucoup plus simple maintenant qu’à l’époque pour un photographe.

Jeune fille prise en photo par le photographe Emmanuel Gutman qui a progresser en photographie

Pour nuancer, les cours de photographie ou autres cours d’activités artistiques ne sont pas à bannir si vous en avez envie et si vous en avez les moyens. Je dis simplement qu’il ne sont pas essentiels ou obligatoires. Évidemment, un cours on l’on pratique avec un professionnel ne peut qu’être bénéfique. De plus, il apporte tout de même un certain crédit : en tant que photographe auto entrepreneur pas vraiment, mais si vous voulez êtes photographe interne à une entreprise, dans magazine, reporter etc, il est toujours préférable d’avoir un diplôme.

Avant tout, la photographie s’apprend par l’expérience et les opportunités. On forge ses connaissances, la maîtrise de son appareil ou encore les angles qui fonctionnent en pratiquant. Peut être que les cours permettent d’accélérer le processus car les professeurs peuvent donner toutes les réponses à nos questions plus facilement.

Mais il n’est pas impossible d’apprendre ou de progresser seul, de manière autodidacte. Un photographe a besoin de trouver son univers avant tout, la manière dont il aime photographier…
Pour moi cela n’est possible qu’en photographiant, encore et encore.
Alors, à vos appareils !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello ! Je tiens à préciser que j'utilise des cookies sur ce site : cela me permet de l'améliorer en fonction des réactions des utilisateurs. Si cela te convient, je te laisse cliquer sur le bouton à droite. Sinon, je suis dans l'obligation de t'inviter à quitter le site (question de légalité). Bonne navigation !