Emmanuel Gutman
Emmanuel Gutman
Le photographe à Lyon Emmanuel Gutman présentant un objectif photo pour son blog photographie
Emmanuel Gutman
Emmanuel Gutman

5 conseils d’un photographe à Lyon pour améliorer son choix d’objectif photo

Comprendre les objectifs dans le but de vous procurer du matériel de qualité, c’est essentiel.
Mise au point interne, plage de focales, grand angle de vue, focale courte, ouvertures, je vous explique tout dans cet article. Et découvrez à la fin de cet article mon plus grand conseil en tant que photographe à Lyon !

 

1. Comprendre les éléments qui composent un objectif a été essentiel en tant que photographe à Lyon

Pas toujours évident d’expliquer le fonctionnement d’un boîtier, pourtant rien de plus simple une fois que vous l’aurez compris. Comme vous le savez sûrement : lorsqu’on prend une photo, on gère la quantité de lumière qui rentre. Celle-ci vient ensuite ‘imprimer’ l’image sur le capteur, au cœur de votre appareil. Donc plusieurs éléments sont à prendre en compte, ce qui va créer un rapport. D’abord le temps d’ouverture (1/10 de secondes, 1/50, 1/200, 1/1000 …). Et le degré d’ouverture du diaphragme. Ce dernier s’identifie avec un f/ juste avant. A savoir que plus le chiffre est bas, plus l’ouverture est grande. f/8, f/6.3, f/4.3, f/1.8.

 

L’ouverture

Tous les objectifs ont une limite, une ouverture maximale. D’ailleurs plus son chiffre est bas (donc plus le diaphragme s’ouvre, et donc plus de lumière rentre, plus l’objet offre une grande ouverture), plus le prix de l’objectif augmente. Le plus souvent. Ainsi, l’objectif de tous les amateurs de photographie ont, car il accompagnait leur apparail au moment de l’achat : le fameux 18-55mm f/4.5-5.6. Dit comme ça c’est du charabia. Mais on s’y habitue très bien et rapidement vous serez en mesure de déchiffrer ce langage hermétique.
Pour commencer, l’ouverture est correcte, mais n’est pas particulièrement importante. Ce qui veut dire que la lumière rentrera, mais pas autant pour un objectif d’une ouverture maximale de f/3 par exemple. En basse luminosité cela deviendra problématique. Ce sera compliqué de faire de belles photos en boîte de nuit ou en soirée. Un frein que j’ai su éviter en devant photographe à Lyon.
Vous avez remarqué aussi qu’il n’y avait pas un chiffre mais bien deux. Cet objectif dispose en effet d’une ouverture variable. Très simplement, le diaphragme est plus ouvert à 18mm qu’à 55mm. En zoomant, celui-ci se ferme légèrement, laissant donc entrer légèrement moins de lumière. Cela est probablement dû aux matériaux d’entrée de gamme. Mais souvenez-vous, il s’agit là de l’ouverture maximale. Vous ne souffrirez d’aucun changement d’ouverture si, au moment de photographier, vous sélectionnez un f/ plus élevé (comme f/8, f/12, f/14 …).

 

Gérer les longueurs focales pour être photographe à Lyon

Nous parlions de l’objectif que presque tous les photographes ont pu avoir entre leurs mains : le fameux 18-55mm. Une entrée de gamme très classique, et qui permet avec les bons paramètres de faire de très belles photos, aucun doute là dessus . La longueur focale correspond à la distance entre la lentille (que l’on peut toucher, le bout de l’objectif) et le capteur. On peut comparer l’agrandissement, l’effet du zoom à l’effet de grossissement de la loupe. Proche de notre oeil, l’image reflétée aura des proportions légèrement plus grandes. Éloignée de notre oeil, l’image paraîtra beaucoup plus grande. C’est en expérimentant en devant photographe à Lyon, et en lisant des revues que j’ai mieux compris ce concept physique. 
Il en va de même avec les focales. Plus le chiffre est élevé, plus le zoom est puissant. Et à l’inverse, un numéro faible correspond à un grand angle, qui prendra un large champ de vue. Et toutes les valeurs sont calculées en mm. Toujours.
Le 18-55mm couvre un large champ, permet un léger zoom. Cela ouvre un large champ de possibilités pour vos images. Notez cependant que la vision humaine correspond de près ou de loin à 50mm. 18mm, c’est donc un très grand angle. A l’inverse, vous trouverez des zoom allant à 200, 300 voire parfois 800mm ! Avec ça, vous pouvez voir une mouche copuler, une abeille butiner du pollen, ou une fleur dans ses moindres détails.

 

La marque

Un de mes principes, ne jamais acheter aveuglément. Et remettre régulièrement en question la marque, même si tous les produits que vous achetez sont fantastiques. Il en va de même pour les objectifs photos. Lorsque vous cherchez à acheter une nouvelle focale, pensez à regarder les concurrents sur le même produit. Attention tout de même à ce qu’ils s’adaptent à votre appareil, ce n’est pas le cas pour tous !
Sachez par exemple qu’il existe de nombreux objectifs à 50mm. Des Canon, Nikon, Sigma, Sony, Pentax, Panasonic … Alors comparez, lisez des avis, demandez à des vendeurs en magasins (mais ils restent des vendeurs, donc ils ne seront pas neutres). La marque est véritablement un élément à prendre en compte !

 

Des objets additionnels

Certaines focales se vendront avec un filtre de protection, ou un pare-soleil. Éventuellement une housse pour la ranger. Comparez une fois de plus les différentes offres. Gardez en tête qu’il ne s’agit là que d’accessoires, donc cela ne doit pas prendre le pas sur le prix, la qualité ou d’autres points plus importants !

Autoportrait du photographe à Lyon du et rédacteur du blog photographie Emmanuel Gutman

2. Focale fixe ou variable ? Un choix capital pour être bon photographe à Lyon

Peut-être le saviez-vous déjà, peut-être que vous le découvrez ? Tous les objectifs ne permettent pas de zoomer. En effet, certaines focales sont ‘fixes’ et ne permettent de prendre des photos que d’une seule distance. Alors où est l’intérêt ? Le prix pour commencer, il est toujours question d’argent au final ! Un zoom nécessite plus de pièces, une mécanique plus poussée. Donc forcément, son coût est souvent supérieur. Ensuite, sa qualité : vous allez allouer un certain budget pour un nouvel objectif, disons 500€. A ce prix, vous aurez un zoom d’une qualité photographique moyenne, ses composantes ne seront pas exceptionnelles. Une focale fixe du même budget comprendra des composantes de meilleure qualité pour sûr. Votre choix dépendra aussi de votre usage : dans quel cadre allez-vous utiliser votre nouvelle acquisition ? C’est la question centrale que je me suis posée en devant photographe à Lyon.

Photographe à Lyon : les portraits

Le but lors d’une prise de vue est de magnifier un visage, une expression, un regard. Tout en créant un fond bien flou (de la belle profondeur de champ), bien détaché du sujet. Mon conseil, que j’ai compris en devant photographe à Lyon, c’est de partir sur une focale fixe ! Pas besoin de zoom car vous êtes libre de bouger à votre aise. Déplacez-vous, choisissez votre angle, la place que prendra votre modèle sur la photo. Vous en avez la possibilité donc restez mobile et tout se passera bien ! En plus, vous profiterez à moindre coût d’excellentes optiques, avec une belle qualité, des bords nets, et souvent un ouverture maximale plus large. Vous vous souvenez, le chiffre qui vient après f/… !

Photographe à Lyon et ailleurs : les paysages

Ici, c’est plus délicat. Vous voulez capturer un espace large, mais vous serez toujours éloigné de celui-ci. Et cette fois, difficile de se déplacer pour changer fondamentalement l’image. Vous n’allez pas marcher des dizaines de kilomètres … Vous le verrez de haut, de bas, mais surtout de loin. Pour réussir de beaux clichés en paysage, il vous faudra rester maître de votre environnement. Optez ici pour des focales zooms, comme un téléobjectif. Et pas des moindres ! Mon conseil : partez sur une distance focale élevée. Comme ça, vous pourrez couvrir une large palette de paysages, un large angle de champ sans trop de difficulté !

Photographe à Lyon et à Paris : la macrophotographie

Pour les curieux, ce style correspond à la photographie du très petit : des petites fleurs dans leur détails, des insectes dans leur activité, une goutte d’eau en très gros plan … La pratique voudrait de garder une grande marge de manœuvre, donc d’opter pour un zoom. Mais avez un très bon objectif, vous arriverez à vos fins même avec une focale fixe à la distance focale élevée. En devant photographe à Lyon, j’ai pu tester ce nouveau style au Parc de la Tête d’or ! 
Un dernier élément à prendre en compte ici, la distance minimale de focus. En effet, tous les objectifs ne peuvent pas faire la mise au point à la même distance minimale, même en mode autofocus. Certains nécessiteront plus d’un mètre de distance au minimum pour commencer à avoir une image nette. Votre meilleure arme en macro-photographie, c’est une focale qui permet de focus de très près ! Alors lisez des avis, renseignez-vous et faites le meilleur choix !

3. Achetez, testez, revendez ! Un conseil important pour un photographe à Lyon

Un conseil particulièrement utile pour des photographes au petit budget. Étudiants, professionnels en début de carrière ou simples amateurs, il existe de nombreuses typologies. En effet, ce type de matériel est souvent robuste, et son prix crée aussi une grande valeur aux yeux des utilisateurs. Ces derniers prennent grand soin de leurs acquisitions. Entretenu et en bon état, il est facile de le revendre et de faire le bonheur de nouveaux artistes. C’est un excellent moyen de toucher à différents styles photographiques et de savoir lesquels vous plaisent !
Cette astuce fonctionne pour tout type de matériel : appareil-photo reflex ou argentique, un capteur aps – c ou plein format, doubleur de focale, un trépied et sa monture, de longues focales téléobjectifs ou macro. Le meilleur moyen d’avoir la main à moindre coût sur son effet de bokeh, son cadrage et ses angles, ses portraits, sa netteté, son vignettage, sa stabilisation, son système optique, sa puissance de ses flous, ses distances focales, la taille du capteur …

4. Faites le choix de l’occasion ! Un point d’honneur pour mon budget de photographe à Lyon

Comme énoncé plus haut, vous trouverez facilement du matériel en bon état, car les utilisateurs prennent grand soin de leurs focales et leur boîtiers. N’ayez donc pas peur de traîner sur Ebay ou Leboncoin pour dénicher des offres fraîches et uniques à des prix défiant toute concurrence. On y trouve très souvent des offres à moitié-prix, aux lentilles intact, des objectifs full-frame permettant de garder un arrière-plan flou, ou de garder un champ de vision large.
Un Inconvénient à prendre en compte : il est aujourd’hui presque impossible de tester l’objectif photo, le convertisseur, le multiplicateur de focale ou tout autre nouvelle acquisition au préalable. La meilleure chose à faire est d’abord de bien se renseigner. Avant tout sur l’outil en lui-même, la qualité de ses matérieux, ce que les internautes en pensent. Et ensuite auprès du vendeur lui-même. Lui demander depuis combien de temps il le détient, combien il l’a utilisé … Et enfin, le jour de la vente, demander s’il est possible de l’essayer, prendre le temps de bien le faire. Et si cela vous convient, alors faites la transaction et partez heureux.

5. Photographe à Lyon : pas toujours besoin de mettre un gros prix !

Mon dernier conseil, et surement le plus précieux : gardez en tête que le prix ne fait pas tout ! Il existe bien entendu des objectifs d’excellente facture et à des prix très élevés. Ceux-ci sont fait de matériaux robustes, résistants et de qualité supérieure, aucun doute. Mais les entrées de gamme ne sont pas forcément à dénigrer. Et je me base sur mon expérience personnelle pour l’affirmer.
Ma première acquisition avec mon boîtier Canon 80D, c’était l’achat d’un classique 50mm f/1.8 de Canon. Après avoir lu suffisamment d’avis et avoir visionné plusieurs reviews sur Youtube, je me suis lancé. J’ai contacté un vendeur sur LeBonCoin qui proposait de vendre son objectif à 70€ (au lieu de 120€ neuf me semble t’il). Et bien sachez que je ne m’en sépare plus. Il ne présente pas de détails assez aberrants pour que cela me préoccupe. Sa grande ouverture me permet de m’adapter à de nombreuses situations de nuit comme de jour. Etant donné que je fais majoritairement du portrait, cet objectif à focale normale (Il s’agit à peu près du même champ de vision que l’œil humain) couvre bien mon besoin. Et ce pour 70€.

 

Hello ! Je tiens à préciser que j'utilise des cookies sur ce site : cela me permet de l'améliorer en fonction des réactions des utilisateurs. Si cela te convient, je te laisse cliquer sur le bouton à droite. Sinon, je suis dans l'obligation de t'inviter à quitter le site (question de légalité). Bonne navigation !